IMPORTANT

 

Uniquement en septembre, la pétanque reprend les Lundis, Mercredis et Vendredis à 14h30.

 

A compter du 1er octobre, les horaires reprennent comme d'habitude à 14h00

 



Télécharger
Règlement Pétanque
au 1er Janvier 2021.pdf
Document Adobe Acrobat 89.2 KB

GO SPORT

 

Sur présentation  de la carte d'adhérent de Roquebrune amitié et en indiquant le code partenaire  AKP301500, les adhérents de Roquebrune amitié peuvent bénéficier d'une réduction de 15% dans les magasins GO SPORT non seulement celui de Puget sur Argens mais également ceux de Nice et Saint Laurent du Var.

Télécharger
Magasins participants au 6.12.19.pdf
Document Adobe Acrobat 121.4 KB

Cliquez ici



La pétanque  (de l’occitan  pès: pieds, et tancar: stopper) est un jeu de boules dérivé du jeu provençal

 

Le jeu provençal   (en provençal : « Jo de boulo »), appelé aussi « les trois pas » ou « la longue », est un jeu de boules au cours duquel les parties se déroulent de manière mobile sur un terrain de quinze à vingt mètres, soit deux fois plus long que celui de la pétanque, dont il est l'ancêtre. On a dit du jeu provençal qu'il était la « formule 1 » des jeux de boules ! 

 


FANNY 

Ne vous y fiez pas ! Embrasser Fanny  n'est pas une récompense (enfin, ça dépend toujours de la Fanny !). Cela veut dire perdre une partie sans avoir marqué un seul point!

Cette tradition serait originaire... de Savoie ! La Fanny originelle aurait été serveuse au café de Grand-Lemps, juste avant la Première Guerre Mondiale. La légende dit que, par gentillesse, elle se laissait embrasser par les clients qui venaient de perdre aux boules sans marquer le moindre petit point. La bise se faisait alors sur la joue.

Jusqu'au jour où, toujours selon la légende, le maire du village perdit à son tour et vint quémander sa " récompense ". Fanny avait-elle un grief contre lui et voulut-elle l'humilier en public? Nul ne le sait. Ce qui est sûr, c'est qu'elle grimpa sur une chaise, releva ses jupes et lui tendit... ses fesses! Le maire ne se démonta pas. Moins d'une seconde plus tard, deux baisers retentissants résonnaient dans le café. C'était le début d'une longue tradition...

Le problème, c'est que les joueurs n'ont pas toujours une Fanny sous la main. Ou plus exactement une Fanny qui accepte de dévoiler ses fesses en public. C'est pourquoi, dans tous les lieux où l'on joue aux boules, une place d'honneur est réservée à une Fanny postiche. Les malheureux perdants sont alors obligés de venir embrasser en public les fesses toujours rebondies d'une Fanny représentées sous forme de tableau, de poterie ou de sculpture. Ainsi, la récompense est devenue l'humiliation suprême pour tout joueur de boules.